Aquathlon du Lavandou, 6 août 2017

Compte rendu “dans la course” comme si vous y étiez de Lionel L. ! :

Première course de l’année pour moi, il était temps !

Météo France vient juste de lever l’alerte canicule, on a failli avoir chaud. En fait on a eu de la pluie ! Mais avec cette chaleur ça n’était pas gênant du tout.

1/2h avant le départ, c’est la tempête, les organisateurs sont obligés de plier les tentes et de dégonfler l’arche d’arrivée. De plus, comme c’est un vent de terre, le parcours natation est raccourci pour éviter de retrouver les mauvais nageurs en Corse.

Départ à 9h30. 600m de natation. Je suis placé un peu à droite (derrière coach Thierry mais pendant 2s seulement :-)) ce qui m’a permis de nager relativement tranquillement, contrairement aux autres qui ont dû batailler, notamment contre des brasseurs (mais pas Claude !).

Il y a du vent mais pas de vagues ni de courant, la natation n’était donc pas difficile. J’oubliais: eau à 24,6°C donc combi interdite (comme toujours au Lavandou).

Arrivée dans le parc, comme mon voisin est déjà parti, je n’ai aucun scrupule à me rincer les pieds dans sa bassine.

Course à pied, 2 tours de 3,5km à effectuer. Les sensations ne sont pas bonnes, je ne souffre pas mais impossible d’accélérer. La fin du premier tour arrive. Comme il y a un aller-retour, c’est le moment de voir où sont les autres. Je croise Thierry au tout début, très loin devant. Puis Serge, c’est bon, il est à moins de 100m, je vais me le faire ! Je fais demi tour, Alain et Manue sont donc derrière. Effectivement, voilà Alain, oula, il est à 200m, va-t-il revenir ? Manue est plus loin, ok, son compte est réglé ! Je croise Véro juste avant de tourner, je ne verrai donc pas Corinne (mais on a pu se faire coucou dans le parc au premier tour). Je double Serge, je suis toujours sur le même rythme “diesel”, impossible d’accélérer. L’arrivée est à 300m, Alain me dépasse ! J’arrive à le suivre (comme quoi c’est peut-être psychologique…) Je compte sur ma logique supériorité de V3 face à un V6 pour lui faire le sprint, ce que je tente donc à 100m de l’arrivée. Damned, il accélère aussi ce rascal ! J’ai bien cru qu’il allait m’avoir mais une douleur au pied l’oblige à abdiquer, ouf !

Cérémonie des podiums: Thierry 8ème au scratch et premier vétéran, Véro 1ère V3, Alain 1er V6 et Manue 3ème V2, Toulon triathlon a été bien représenté, et Corinne était en embuscade à la 4ème place V3.

C’est maintenant l’heure du ravitaillement final, comme toujours très bien au Lavandou: quiche, pizza, pissaladière, melon, pastèque, fruits secs, coca, jus d’Orange, …

Comme Manue a gagné un tour de grande roue, la journée se termine sur le manège.

Rendez-vous l’an prochain.

Lionel L.

Les photos 

 

Laisser un commentaire